top of page

IMAGES LATENTES (Peintures)

L'être humain semble totalement absent dans un paysage devenu étrange, spectral, aux teintes inversées, décolorées.

Ces paysages évoquent des ombres, des reflets, des échos au dérèglement climatique qui s'opère lentement.

 Tandis que sur l'échelle infinie du temps l'être humain aurait une place si infime qu'il aurait complètement disparu, tous les indices d'un paysage mouvementé par le réchauffement climatique font lentement surface.

L'image analogue devient presque mystique de par sa matérialité. Elle devient l'outil d'accès à une quête qui sonde à voir les couches profondes de l'image comme les couches du manteau de la terre afin de mettre en avant les éléments des origines terrestres.

 

On regarde alors ces images traduites par la peinture comme des imageries médicales; des spectres de roche qui fondent, des fleurs amplifiées ou des poussières comme des bactéries devenues vivantes.

Ces images qui tendent à inverser notre sens de la perception sont ainsi révélées sur des supports comme la toile, le papier, ou même la céramique. Elles sont le miroir inversé d'un monde secoué: le végétal peut être représenté sur de la céramique, une image de corail comme des cendres se démultiplie à la fois en peinture comme en photographie, tout semble en état de sidération.

 

Elles atteignent notre perception comme des images hallucinées, une imagerie médicale de notre paysage tourmenté, à la fois mentales et presque divinatoires.

Mars 2024

bottom of page